“Partage de réflexion d’un Colibri Voyageur…” ✩ ECRIT

partage de réflexion d'un colibri voyageur

“PARTAGE DE REFLEXION 

d’un Colibri Voyageur…”

 

“Partage de réflexion d’un Colibri Voyageur… aux Cigales, Fourmis, Papillons, Scorpions & Autres Jolies Créatures Cévenoles” a été rédigé par ma plume, le 5 décembre 2020, et proposé à l’occasion d’un appel à textes par la BIOCOOP Associative La Fourmi & la Cigale (de St Hippolyte-du-Fort), dans le cadre de son prochain bulletin à paraître en février. 🕊️🌈

Cet écrit a pour objet de susciter une réflexion constructive dans ce contexte fort en énergie révolutionnaire, particulièrement marquée ici, sur le fief des “Camisards”.
 
Les photos de cet article ont été prises dans les Cévennes, le 21 octobre 2020, pendant un chantier “Ramasse et Transformation Châtaignes” de deux mois.
 
 

 

 “PARTAGE DE REFLEXION D’UN COLIBRI VOYAGEUR…”_ LE TEXTE

“Animée par le coeur & guidée par le vent depuis mes terres natales lorraines, quittées il y a plus d’un an, mes petites pattes d’oiseau explorateur se sont ainsi posées en terres cévenoles, début octobre, terres encore inconnues où tout restait à découvrir.

C’est donc avec des yeux nouveaux, au rythme d’un escargot, que j’appréhende et arpente les recoins de ce petit monde riche en ressources, tant humaines que naturelles.

Deux mois parmi les châtaigniers, point de chute du hasard, et quelques contacts plus tard, une réflexion me vient à la plume. 

Derrière cette course effrénée, cette lutte épuisante au nom d’un monde alternatif, encouragés vivement par les circonstances électriques du moment, serions-nous disposés à reconnaître le trésor sur lequel nous sommes déjà assis?

Arrêtons-nous alors un instant.

 

D’un point de vue extérieur voire étranger, il est inspirant de découvrir tout ce qui a pu être bâti grâce aux diverses obstacles et contraintes, jusqu’à présent ressentis, mais aussi, à la mobilisation humaine : un réseau très développé, une BIOCOOP associative, des actions solidaires, éducatives… Une énergie qui sait attirer toujours plus de nouveaux arrivants.

Quelques personnes rencontrées m’ont fait part d’une absence de valorisation, pouvant impliquer un manque de moyens. 

Peut-être serait-il profitable de faire le deuil du besoin de reconnaissance ou de valorisation en provenance de l’extérieur?

Peut-être serait-il libérateur d’accepter que le monde soit ce qu’il est, comme chacun d’entre nous, avec des forces et des faiblesses, des paradoxes, des limites, et de poursuivre notre avancée, du mieux que nous le pouvons, sur les chemins d’un monde, d’une vie, où il fait bon vivre.

 

PARCE QUE NOUS SOMMES TOUS HUMAINS. PARCE QUE NOUS SOMMES TOUS EN CHEMIN. PARCE QUE LA VIE EST, AVANT TOUT, UNE ECOLE.

Ainsi, pourrions-nous reconnaître le potentiel, le pouvoir, la créativité, les ressources qui nous habitent, derrière ce manque de confiance et d’estime de soi occultant en masse nos esprits et nos coeurs. Ce fameux trésor sur lequel nous sommes tous assis(es), et dont nous oublions trop souvent l’existence, un trésor duquel toutes ces magnifiques choses ont pu déjà voir le jour et continueront de naître.

Elle est sans doute là la vraie richesse, née du partage, de la solidarité, de l’effort dans l’adversité.

Et c’est grâce aux obstacles, que le trésor se découvre et s’étend toujours davantage.

Gratitude.

J’en viens à partager cette citation célèbre de Gandhi, non plus pas parfait, je le rappelle, et quand bien même :

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. »

 

Comment pourrions-nous espérer de vivre dans un monde plus en paix par une énergie de lutte et de séparation?

Le véritable chantier ne serait-il pas là, dans l’apaisement des coeurs et des esprits?

 

De la lecture des derniers bulletins de la Fourmi & la Cigale, des livres dénichés en médiathèque ou depuis les boîtes en libre accès, ou bien encore des témoignages attrapés au vol, j’apprends à connaître la personnalité, l’histoire et la météo particulière de cette région.

L’éducation et l’alimentation sont des sujets qui me tiennent grandement à coeur, tenant à mon sens, une nette importance dans cette quête d’épanouissement, d’autonomie et de bien-être.

Clin d’oeil en passant, à un autre trésor, d’une valeur inestimable, que nous embrassons chaque jour, au gré de nos pas : notre Terre-Mère. Elle, Nature abondante et nourricière, prête à nous élever dans notre rôle de citoyen(ne)s du monde, disposée à nous accompagner sur le chemin de notre bonheur, pourvu que nous nous l’autorisions, et apprenions à l’écouter

A nous écouter.

Voilà quelques bribes posées là au passage, par un colibri artiste doté de bonnes intentions et désireux de participer, à sa manière, au déploiement d’une réalité lumineuse.

Merci. Merci de persévérer et de continuer à nous inspirer, nous, toujours plus nombreux, aux quatre coins du monde, à nous diriger sur les chemins d’une vie plus autonome, responsable,… en harmonie.

 

 🕊️🌈


>> Remerciement à l’illustrateur Sangya Dee, originaire des Cévennes (pur hasard!), d’avoir complété ce texte par son dessin “Be the Change
➳ durant8988@gmail.com

✩ ALLER PLUS LOIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *