PEUPLE KOGIS ✩ “Rendez-vous en terres inconnues” ✩ MESSAGE

LES KOGIS” _
Leur appel pour la préservation de la Terre-Mère

“Thomas Pesquet chez les KOGIS”  – 04.12.2018

C’est dans la Sierra Nevada de Santa Marta, région située au nord de la Colombie, que vit le peuple amérindien des Kogis (koʊɡi), ou Koguis, depuis 500 ans. Descendants des Tayronas, une des plus grandes sociétés précolombiennes du continent sud-américain à l’image des Incas, des Mayas ou des Aztèques, ce peuple lutte perpétuellement pour sa survie.
Afin de préserver leur espace sacré, aucun étranger n’est autorisé à pénétrer sur leur territoire.
Ce reportage avait été autorisé à titre exceptionnel, à condition que celui-ci diffuse le message d’appel à protection de la Terre, par les Kogis.

Le Lien de la video Youtube retransmettant le reportage n’est plus actif, néanmoins, voici quelques passages marquants :

➳ Vision du monde par un Mamu (chaman) du peuple KOGIS
de 46:52  – 54:10 |> env. 8 min

➳ Thomas PESQUET explique la Terre vue de l’espace et l’impact de l’Homme à la communauté
de 01:08:00 – 01:13:20 |> 5:20 min

➳ Départ vers la mer et la ville (une première pour certains), à la rencontre des Mamos protecteurs
de 01:35:00 – 01:40:06 |> 5:06 min

➳ Découverte de la centrale à charbon, message des Mamas pour la Terre-Mère et note d’espoir
de 01:41:51 – 01:47:00 |> 6:09 min

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une association française, nommée « Tchendukua, Ici et Ailleurs », a été créée à la fin des années 1990 pour racheter les terres volées aux Kogis afin de leur restituer. Suite à ce reportage, leur appel aux dons a été un franc succès.

Autre article consacré au peuple Kogis : www.peuplesamerindiens.com.

PARTAGE DE MON POINT DE VUE

Aucune culture n’est idéale, ni supérieure, ni inférieure.
Et peu importe, le principal est de relever ce qui nous inspire chez les autres et de cultiver le courage de l’appliquer dans notre propre vie.

Que ce partage puisse inspirer le monde dans la construction d’un modèle de vie qui tienne compte de la Mère-Nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *